mercredi 20 avril 2011

Dans le texte

Nuno Oliveira, grand écuyer du XXème siècle, multiplie les formules lors de ses leçons pour bien faire comprendre son équitation à ses élèves. Le livre Notes sur l'Enseignement en est rempli. Quelques exemples.

  • La cadence est le rythme et le rassembler
  • Faites de lui un compagnon et non un esclave, vous verrez quel ami extraordinaire il est.
  • Je m'incline devant le cavalier qui, indifférent à ce qui se passe autour de lui, travaille le cheval pour lui, essaie d'atteindre un idéal et met pied à terre la leçon terminée, satisfait et en même temps insatisfait. Satisfait parce que son travail a bien marché, insatisfait parce qu'il se sent très loin de l'idéal.
  • Dans tous les arts, il faut apprendre la technique avec tous ses détails. Ensuite l'artiste accomplit son oeuvre en sublimant cette technique grâce à l'Amour.
  • L'écuyer n'est pas tributaire d'un système ou d'un règlement quelconque, il doit savoir que des chemins différents peuvent tous mener à Rome.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire