dimanche 1 mai 2011

La mouche du cheval

Visite à Kali avec piccolino hier après midi. 15 jours d'absence en prétextant une météo peu clémente, une fatigue générale et, soyons franc, une démotivation latente en phase avec une saturation complète par ailleurs. Lâché quelques minutes dans son paddock, cet instant n'a été que cabrés, ruades, roulades..Etat de surexcitation évidente, jamais vu jusqu'à ce jour, à tel point que l'on s'est vraiment demandé quelle mouche l'avait piqué. Finalement, je me suis dit que chacun pouvait avoir ses humeurs et c'est pas parce que je fonctionnais avec 2 de tensions que tout le monde devait être dans le même état. Laissons faire, tant que je ne suis pas dessus, il n'y a pas mort d'homme...

Pour la première fois aujourd'hui, depuis que nous allons ensemble aux écuries, Sacha a lâché ses outils de bricoleur de tous les instants pour me demander de monter sur Kali. Particulièrement émue de cette demande, m'étant toujours interdit de lui suggérer cette passion, je ne pouvais cependant ignorer que le jour était mal choisi. Alternative. Michel, homme de toutes les situations aux écuries, réplique de John Wayne made in Fuveau, me propose de lui faire faire un tour avec sa jument Fuerte. Avant même ma réponse, voilà piccolo sur SA jument, accroché au pommeau d'une selle western, se désarticulant au pas du cheval, dans une décontraction qui lui appartient. Au retour de cette promenade, Michel me lance, " heureusement que nous avons encore 3 chevaux à vendre, ton fils ne veut plus descendre de cheval! " Je te promets mio amore, que si d'ici là je le peux encore, je nous ferai ce plaisir de partager cette joie. Parole de scout..

1 commentaire:

  1. Ben oui, même pas peur ! Il a dû trouver ça vraiment super un cheval qui se cabre ! je comprends qu'il ait eu envie d'essayer ce manège là !
    bravo p'tit loup !

    RépondreSupprimer