mardi 24 avril 2012

Moi je dis ça comme ça

Incorrigible sans aucun doute, jusqu'au boutiste très certainement, tenace peut être, effrontée...mais il y a des principes auxquels je ne saurais renoncer, la sincérité en est un. Cette écriture qui pose au grès de mes humeurs, ces étranges symboles destinés à évoquer cet état de conscience, non d'inconscience, affranchis des principes de chaque participant et de la distance qui les sépare. Faiblesse de ces mots prononcés parfois en résonance d'un corps qui, comme un son en réflexion dans une enceinte trop petite, libère son écho. Parfois, je me reproche ces évocations instantanées. Ceci étant,  le jeu me semble loyal et je ne sais me résoudre à mettre entre parenthèse ce qui nous unis. Cette étincelle est surprenante depuis son origine. Force, brillance, résistance à toute forme de principe, absence de hasard ? Je me récite la leçon du toi au moi, celle qui ne décline pas forcément le nous. Cette histoire, à l'horizon de ma mémoire, se raconte sans aucun bruit sans aucune page et pourtant dès que je m'éloigne, je trébuche sur cette pierre, ce que tu penses. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire