dimanche 6 mai 2012

Toucher

Toucher, sens à partager de l’intime à l’extrême, de la souffrance au désir. Pendule de la vie oscillant entre infinie délicatesse d’un pas de deux et violence absolue du jeu de l’un. Exploration, découverte, appréhension, conquête de cet espace tactile délimité par la surface de ta peau. D’une immobilité qu’apparente, les courbes se créent et se forment au grès de tes mouvements. Par cette caresse en garder les contours. Apprendre la lecture de ton corps, l’orthographe de tes formes, même pour une page blanche. Mirage dans ce désert de sentiments. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire