lundi 30 juillet 2012

Galaad

Mon chevalier, je t'adresse ce message parce que j'ai besoin de toi. Ton compagnon d'arme et d'infortune souffre de ne plus croiser les chemins mais seulement le fer. Ton coeur reconnaîtra l'importance de ces quelques mots. Rappelle moi le Saint Graal, mon Galaad, je n'ai jamais eu autant de fièvre, 37,2°, ma mémoire est ton souvenir..A toi par détour, parce que c'est toujours le plus court chemin que l'on s'est choisi pour aller de l'un à l'autre.

1 commentaire:

  1. Mon compagnon, ma compagne, Nous avons tant mener de combat que notre fer est usé. Il est temps de déposer les armes la quête n'est pas une quête armée mais elle est d'amour. Le saint graal n'est peut être qu'une histoire que l'on se raconte, trop d'attente, trop d'espoir... consacrons nos main à aimer c'est là que se trouve la coupe sainte.
    Consacrons notre esprit à guider nos âmes. Nos expériences n'ont pas été vaines mais nécessaires. Aujourd'hui il est temps et sans détour de trouver notre place, avec ou sans moi avec ou sans toi mais en étant entier... dans l'unité trouvé au plus profond, en conscience et éclairé. Je t'ai un jour dit que je t'aimerais toujours. Ce jour là je me suis lié à cet amour quel-qu’en soit le prix...et je l'ai payé cher. Tu as été aussi bien source d'espoir que de souffrance, une fenêtre du passé qui ne se refermait pas. Aujourd'hui j'ai compris que le carreau devait être fermé car le passé est aliénant. L'amour ne peut pas être une projection, il est créateur. Lève le voile de la coupe et crée ta vie. Change de guide si il le faut. Le temps n'est qu'une vue de l'esprit mais il n'est pas infini. Eclaire le chemin la lumière est en toi.

    RépondreSupprimer