samedi 11 août 2012

Luce dal mare

Que ma vie me permette de transformer cet or brut en diamant éternel. Mon papillon vole de ses propres ailes dans l'ombre de ta lumière. Mon ami, ta présence, ton écoute et tes paroles sont les fruits de ma passion mais il y a une raison. Sans jamais rien te dire, tu sais quand je ne vais pas bien. Animal, tu sens le danger et me protège. J'accepte avec plaisir ta proposition de découvrir tes fonds marins en échange d'une initiation à mon monde équin, tu es astucieux. Tu m'as tellement encouragé à renouer avec cette aventure et témoigné que la vie était faite pour avancer, que je me dois de dépasser mes doutes et mon chagrin qui ne sont qu'immobilité. Ce mouvement, je ne le fais pas pour toi mais parce qu'au delà de mes larmes tu m'ouvres les yeux sur mes points d'équilibre. Ouverture sur la partition d'une sonate en clé de Fa, sans bémol, juste un dièse, mode majeur et en première note Mi. Fortissimo, grazie a te. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire